The irresistible growth of robo-advisors, in Swiss Bilan

Les « bots » sont déjà très répandus dans notre vie quotidienne. Dans la finance, on parle de Robotic Process Automation (RPA), de robo-advisors ou encore d’intelligence artificielle (IA). De nouveaux champs d’exploration s’ouvrent depuis quelques années pour automatiser des processus et des actions, avec une intervention humaine allégée.

Dans ce webdocumentaire, Bilan fait le tour de la typologie d’utilisateurs des robo-advisors, et conclue à l’appétence des « jeunes » clients, particulièrement les moins de 40 ans, pour confier une majeure partie de leur patrimoine à des services de gestion automatisée. Daniel Corrales, associé à Genève, détaille la façon dont le segment des « affluent » se développe sur le marché Asie. Pierre Bustamante, également associé chez Chappuis Halder & Cie, rappelle que les robo-advisors sont davantage un outil destiné à aider les gérants qu’un outil destiné aux clients.

This webdoc investigates the market robs-advisors focus on, in Switzerland and throughout the world. Chappuis Halder’s experience is called upon to detail how the affluent have an interest in robo-advising, what can be casked and what cannot, of bots.

Read the article : Webdoc Bilan robo advisors CH sept2018

Scroll to Top