[CH&Co. in the press] N3D : “Adieu l’Eonia, place à l’€ster”

La publication de l’€STR, effective depuis le 2 octobre 2019, comme futur successeur de l’EONIA après une période de transition s’étalant jusqu’au 1er janvier 2022, rend très concret aux yeux des institutions financières les enjeux financiers, opérationnels et techniques de la transition des indices monétaires de référence. Qu’elle soit graduelle ou bien de type « big bang », cette transition s’accompagne d’un effort herculéen pour ces acteurs tant sur les aspects informatiques, comptables, financiers que juridiques ou commerciaux.

En effet, ces institutions doivent répondre à une double problématique : seront-elles capables de soutenir la liquidité des produits indexés sur l’€STR pour permettre aux entreprises d’y accéder plus facilement et ont-elles usé de pédagogie auprès de leur clientèle entreprise et privée pour créer les conditions du succès de cette transition ?

Interrogé par N3D, site dédié aux banquiers privés et aux conseillers, Augustin Beyot, Directeur Risk & Finance, évoque le défi que représente cette réforme pour les banques : il leur faudra mettre à jour l’ensemble des systèmes internes, des contrats, des procédures opérationnelles et des modèles de calculs. Mais tout l’enjeu réside dans l’effort d’accompagnement des institutions financières auprès de leur clientèle. C’est également l’opportunité de renforcer la relation client dans ce contexte de taux bas et de compétition féroce entre les acteurs de la place.

Lire l’article “Adieu l’Eonia, place à l’€ster” par N3D, 8 octobre 2019

Scroll to Top